Quand l'économie chute, l'immigration illégale monte

Contrairement à certaines spéculations/hypothèses qui ont circulé dans nos milieux, il semblerait que la crise favorise le retour de l’immigration clandestine.

Quand on y regarde de plus près cela peut sembler logique du point de vue des Mondialistes : plus d’immigrants, c’est une remise en cause du train de vie des Européens de souche et donc une baisse du cout du travail (et donc des salaires) au profit des nouveaux immigrants.

Le cout de la main d’œuvre en Europe est trop élevé si l’on écoute le discours des Patrons (protections sociales, services sociaux, services publics…) pour rivaliser avec les pays à la main d’œuvre bon marché et au réservoir humain inépuisable. L’appel à une main d’œuvre meilleur marché reste la meilleure des solutions pour eux ! Qui plus est une main d’œuvre non instruite, non informée, qui ne revendiquera rien, et qui dira même merci au lieu de merde !

Roberto


Article de Libération, paru le 02/12/2008.

L’immigration illégale devrait augmenter avec la crise économique, a prédit mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). «En ces temps de crise financière, une augmentation des migrations illégales est évidemment une vraie possibilité», a estimé Ryszard Cholewinski, l’un des éditeurs du rapport annuel de l’OIM sur les migrations dans le monde.

Par sa nature même, il est presque impossible de mesurer l’immigration illégale. On peut tout au plus estimer que 10 à 15% des migrants dans le monde sont illégaux, soit environ 20 à 30 millions de personnes, a-t-il observé.

Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) estime par exemple que plus de 38.000 personnes, pour la plupart des Somaliens et des Ethiopiens ont tenté la traversé du Golfe d’Aden pour gagner le Yémen durant les dix premiers mois de l’année et que plus de 600 d’entre eux en sont morts ou sont portés disparus.

C’est la responsabilité des pays riches de mettre en place une véritable politique d’immigration efficace qui permette d’équilibrer les arrivées d’immigrés avec la demande sur le marché du travail, tout en luttant contre la xénophobie dans leur propre population, a souligné Gervais Appave, autre éditeur du rapport de l’OIM.

Avec 70,6 millions de personnes, l’Europe est le continent qui reçoit le plus grand nombre de migrants en provenance du monde entier.

Elle attire en raison de son niveau de vie, du grand nombre de réfugiés qui y sont arrivées dans les années 1980 et 1990, et de l’existence de réseaux de passeurs, selon le rapport de l’OIM.

«La demande croissante de travailleurs migrants pour suppléer aux pénuries du marché local du travail joue aussi un rôle bien établi» en raison du vieillissement de la population européenne, relève le rapport.

Certains Etats de l’Union européenne ont récemment durci leurs politiques d’immigration et la droite populiste surfe sur le rejet de l’immigration, comme l’ont montré des élections récentes en Italie et en Autriche.

Le ministre italien de l’Intérieur Roberto Maroni a ainsi préconisé le mois dernier un moratoire de deux ans sur l’accueil de travailleurs venant de l’extérieur de l’Union européenne, arguant que cela protégerait les immigrants déjà présents en Italie des effets de la crise économique.

Les experts de l’OIM ont mis en garde contre ce qu’ils ont appelé un politique de «portes ouvertes et fermées».

«Ce dont nous avons besoin, c’est de gérer réellement la mobilité (…) On perd bien trop de temps à ouvrir et fermer les portes», a déclaré Gervais Appave à la presse. «Ce qu’il faut, c’est avoir une porte qui est parfois entrouverte, et parfois ouverte plus largement», a-t-il préconisé.

 

 

 

http://www.liberation.fr/monde/0101284318-quand-l-economie-chute-l-immigration-illegale-monte

 

 



12/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres