Pékin achète du dollar à tout va !

Pékin achète du dollar à tout va !
Isabelle Mouilleseaux

Une histoire de fou...
La Chine est assise sur des montagnes de dollars, à ne plus savoir qu'en faire. Et ceci alors même que le risque de dépréciation du billet vert à moyen/long terme n'a jamais été aussi mordant.

Risque qu'elle n'a d'ailleurs de cesse de dénoncer depuis des mois. Je dirais même que Pékin est à la tête de la "fronde mondiale anti-dollar" !

Eh bien vous savez ce que fait la Chine en ce moment ?

Elle achète du dollar !

Comme jamais...

Je m'explique.

Aux prises avec le hot money
Les capitaux spéculatifs affluent massivement vers la Chine. Rien qu'en décembre, on estime les entrées en Chine de capitaux purement spéculatifs (hot money) à 16 milliards de dollars.

Pourquoi donc ?

C'est très simple. Les investisseurs parient sur une hausse du yuan contre le dollar. Donc ils achètent le yuan.

Et notre pauvre Banque centrale populaire, qui a ordre de maintenir le yuan arrimé au dollar, se débat comme elle peut. A coups d'interventions massives sur les marchés des changes, en achetant du billet vert contre le yuan, en créant du yuan.

Méfiez-vous de la Chine...
Ne prenez pas pour "argent comptant" tout ce que disent les politiques et officiels chinois. J'ai remarqué qu'il y avait souvent en Chine, deux vitesses. Ce qui est dit à un instant T. Et ce qui est pensé -- stratégie long terme. Les lignes peuvent bouger très vite.

Je peux aussi vous dire que les dirigeants chinois sont ultra-pragmatiques. Et qu'ils n'ont in fine qu'une seule préoccupation : se maintenir au pouvoir.

Pour cela, ils doivent tout d'abord s'appliquer à générer un taux de croissance suffisant qui permette d'absorber la main-d'oeuvre qui arrive des campagnes, d'offrir des salaires décents, d'accroître le niveau de vie de leurs ouailles afin que celles-ci se tiennent "tranquilles".

Ensuite, et toujours pour obtenir l'adhésion de la population, ils veulent restaurer la fierté nationale sur la scène internationale. Imposer l'image de la puissance chinoise passée sur la scène économique mondiale.

J'en veux pour preuve la fronde "anti-dollar", l'euthanasie par les Chinois du sommet de Copenhague, la fermeté affichée de Pékin sur la question du yuan (pour l'instant !).

Et c'est aussi pourquoi la guerre économique contre les Etats-Unis est inévitable. Guerre dont les Chinois sortiront vainqueurs. Ce n'est qu'une question de temps...

Et ne croyez pas tout ce que l'on vous dit...
Qu'est-ce que l'on vous dit ?
1 - Que la croissance chinoise est liée aux exportations ;
2 – Que la Chine est assise sur une montagne de dollars ;
3 – Qu'elle n'a donc aucun intérêt à lâcher le dollar parce qu'elle est assise sur une montagne de dollars, et dépendante de la consommation américaine ;
4 - Que la Chine "tient les Etats-Unis" avec ses achats de T-Bonds. Or en ce moment, les Américains en émettent plus que de raison, tant la dette à financer est monumentale. La survie du débiteur dépend du bon vouloir de son créditeur.


Un équilibre instable... je te tiens, tu me tiens.... Pincemi et Pincemoi partent ainsi en bateau...

Eh bien vous voulez que je vous dise ?

Pincemi va pousser Pincemoi à l'eau. Tôt ou tard...

Pincemi ? La Chine bien sûr...

Les Chinois savent très bien où ils veulent aller... eux !
Trois composantes créent la richesse (PIB) chinoise et font la croissance :

1 - Essentiellement l'investissement (l'économie est assise sur l'investissement). Au point qu'il y a actuellement surinvestissement, jusque dans des projets non rentables ! Jusqu'à la création de bulles (bourse, immobilier, surcapacités...). Il y a excès, les Chinois le savent. Ils mettront le holà dès que la croissance sera solidement de retour. Soyez-en certain : tôt ou tard la politique monétaire chinoise sera moins laxiste. Ce qui poussera le yuan à la hausse.
2 – Les exportations. Certes. Mais on n'oublie toujours de vous dire que la Chine est aussi l'un des plus gros importateurs de la planète. En net, les exportations ne représentent QUE 1,1% du taux de croissance de la Chine enregistré sur la période 2000-2008. Voilà qui relativise...
3 – La consommation intérieure. Elle générait il n'y a pas longtemps 45% de la création de richesse nationale. Elle n'en génère plus que 35% : faire remonter ce taux sera sans aucun doute la priorité absolue des dirigeants chinois dans les mois à venir. Objectif numéro 1 : faire consommer les Chinois !


Alors retenez ceci
Quand la Chine aura construit et consolidé la demande intérieure -- et elle a les moyens de le faire ! --, elle pourra se permettre de lâcher le dollar...

- Parce qu'elle ne dépendra plus des exportations, sa croissance reposant sur sa consommation intérieure ;

- Parce que lâcher le dollar baissera le coût de ses importations, ce qui est tout bénéfice pour elle ;

- Parce que ce sera la "revanche chinoise" sur l'Amérique. La fierté nationale propulsée au sommet... ;

- Parce que c'est la voie qui permettra au Parti de se maintenir au pouvoir : accroître le niveau de vie, le pouvoir d'achat et la fierté de son peuple ;

Je parie 10 contre 1 sur un scénario de ce type...

[NDLR : La Chine a mis 600 milliards de dollars sur la table pour relancer son économie après la crise -- découvrez en exclusivité quels secteurs ont profité de cette manne gouvernementale et faites-en profiter votre portefeuille dès aujourd'hui : pour en savoir plus...]

En conséquence...
Je suis long (acheteur) sur le yuan à moyen long terme, et short (vendeur) sur le dollar !

Pas seulement pour des raisons court termistes comme actuellement les spéculateurs (qui jouent une petite hausse du yuan) ; mais pour des raisons fondamentales et structurelles (tendance baissière lourde sur le dollar et haussière lourde sur le yuan).



10/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres