Paul Volcker prêt à euthanasier les grandes banques américaines

Paul Volcker prêt à euthanasier les grandes banques américaines

Paul Volcker, ancien président de la Réserve Fédérale, a précisé hier soir devant la commission bancaire du sénat américain, les mesures présentées la semaine dernière par le président Barack Obama pour réformer le système bancaire.

En particulier, afin de résoudre le problème des banques « too big to fail », en difficultés et présentant donc un risque systémique, Paul Volcker préconise que l'intervention du gouvernement vise à organiser « une liquidation en bon ordre, ou une fusion ». « En d'autres termes, l'euthanasie n'est pas un sauvetage », a-t-il explicité.

Témoignant au côté de Paul Volcker, Neal Wolin, secrétaire au Trésor adjoint, a expliqué pour sa part que le projet du président Barack Obama d'interdire aux banques collectant des dépôts de spéculer pour leur propre compte s'appliquera aux établissements financiers américains partout dans le monde. Il a aussi précisé que cette interdiction « s'appliquerait aux activités américaines des organisations bancaires étrangères » constituées en filiales aux Etats-Unis ».

Le cours de Bourse de BNP Paribas, la banque française la plus implantée aux Etats-Unis (via BancWest), évolue sans tendance mercredi matin (+0,1% à un peu moins de 54 euros) au lendemain de ces déclarations.

Copyright (c) 2006-2010 Tradingsat.com. Tous droits réservés.

//www.tradingsat.com/actu-bourse-141324-BNP.html


04/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres