Merkel joue avec l'Euro (et l'Europe) pour relancer les expôrtations allemandes !

La chancelière Allemande serait elle en train de réhabiliter la nation ? En faisant des déclarations alarmistes qui créent le doute sur la zone euro, elle permet à celui-ci de baisser et favorise ainis les exportations allemandes, qui nécéssitent un euro faible face au dollar.

 

A coup de douches chaudes et de douches foides, elle attaque l'euro, l'Europe, et les états endéttés... Et stimule à coup d'éléctrochocs l'économie allemande !

 

A ce petit jeu, on ne sait pas qui sera gagnant; pour l'instant les peuples payent le prix d'une politique de rigueur, tandis que l'économie allemande fait cavalier seul... Pas sur que ca dure bien longtemps !

 

Roberto

 

PS : même s'il vaut mieux ne pas avoir à payer d'intrets et donc d'être endéttés "structurellement" !

 

Déja en Mai 2010 pour la Grèce :

Un membre de la BCE accuse Merkel d'avoir "jeté de l'huile sur le feu"

L'Italien Lorenzo Bini Smaghi, membre du directoire de la BCE, a accusé vendredi un "grand pays de la zone euro" d'avoir "jeté de l'huile sur le feu" en pleine crise grecque, dans une allusion claire à la chancelière allemande, Angela Merkel.

 

"Dans un grand pays de la zone euro, on a pensé que l'on n'obtiendrait l'appui de l'opinion publique à une action rapide (pour renflouer la Grèce) qu'en dramatisant la situation, par exemple en disant que 'l'euro est en danger' ou en mentionnant la possibilité d'exclure un pays de la zone euro", a déclaré M. Bini Smaghi au cours d'une conférence à Rabat, selon le texte du discours mis en ligne par la Banque centrale européenne. "Mais on n'a pas réalisé qu'en plein tumulte financier, ces paroles étaient comme jeter de l'huile sur le feu et ne pouvaient que faire augmenter le coût" du sauvetage, a-t-il ajouté.

La semaine dernière,  Angela Merkel, avait affirmé que "l'euro (était) en danger". "Si l'euro échoue, alors l'Europe échoue", avait-elle ajouté devant les parlementaires, en défendant le projet de loi sur la participation de l'Allemagne au plan européen de plusieurs centaines de milliards d'euros de soutien à la zone euro. Ses propos avait fait chuter les marchés, déjà affolés par les risques de contagion de la crise budgétaire grecque à la zone euro.

La chancelière s'était également attiré les critiques de la ministre de l'économie française, Christine Lagarde. "Je ne crois absolument pas que l'euro soit en danger. L'euro est une devise solide, crédible, qui a assuré la stabilité de la zone pendant plus de dix ans", avait-elle affirmé.

 

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/28/un-membre-de-la-bce-accuse-merkel-d-avoir-jete-de-l-huile-sur-le-feu_1364595_3234.html

 

 

Ensuite pour l'Irlande en Novembre 2010, lors du g 20 de Séoul :

 

Merkel donne des garanties aux marchés sur la zone euro

Angela Merkel a cherché jeudi à clarifier son point de vue sur le partage des risques entre investisseurs privés et secteur public dans les futures crises que pourrait subir la zone euro, expliquant que cela ne se produirait pas avant 2013. Plusieurs responsables politiques européens ont accusé la chancelière allemande d'avoir provoqué la nervosité des marchés par ses propos sur les monnaies et sur les futurs plans anticrises. (Reuters/Thomas Peter)

 

 

http://www.lexpansion.com/economie/merkel-donne-des-garanties-aux-marches-sur-la-zone-euro_243575.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres