Marché Translantique 2015 : Euramérique ?

Et si l’Euramérique était la seule chance de survie de survie pour la planète ?

 

Si nous n’envisageons pas les défis (réels, identifiés, analysés) que pose le 21ème siècle aujourd’hui, la Terre, arrivée à maturité économique, politique… s’enfoncera rapidement et irrémédiablement dans la régression. Entrer dans ce cercle vicieux, c’est laisser le pire s’exprimer au détriment du meilleur de ce que l’Histoire a construit (paix, démocratie, libéralisme…). Comment pallier ce risque ? En créant un nouveau modèle institutionnel, l’Euramérique. Volontaire et volontariste, cette alliance, qui capitalise sur les points forts de blocs partenaires que sont l’Europe et les Etats-Unis d’Amérique, propose, soutient et alimente une gouvernance d’un nouveau genre. Prenant appui sur l’instinct de survie, la mobilisation des consciences, des choix éthiques, une immense capacité économique et militaire, l’Euramérique peut devenir le fer de lance d’une planète apaisée.

Réchauffement climatique, « pullulement humain », trou d’ozone, clonage reproductif… on peut lister des dizaines de mutations dont chacune est susceptible de provoquer des effets de divergence (…). Dans ces conditions, il est essentiel de recréer un élément d’unification au cœur de cette cohue chaotique de projets humains afin qu’ils s’agrègent en un Projet porteur de sens. J’en ai l’intime conviction : c’est une question de survie. C’est donc notre devoir d’en imaginer les moyens.

 

Hervé de Carmoy
//www.herve-de-carmoy.com/Et-si-l-Euramerique-etait-la-seule-chance-de-survie-de-survie-pour-la-planete


31/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres