Le vote aux cantonales selon la proximité syndicale

Les cantonales confirment une constante : les sympathisants des syndicats ont un vote plus marqué à gauche que les autres Français. 64 % ont voté pour les candidats de gauche (PS, Divers gauche, Front de gauche et Écologistes), contre 50 % pour la moyenne nationale. Tel est le premier enseignement de notre sondage Liaisons sociales réalisé en ligne le 20 mars, le jour même du premier tour du scrutin, par l’institut Harris Interactive, auprès d’un échantillon national représentatif de 2 057 personnes inscrites sur les listes électorales dans les cantons renouvelables.

Le PS en tête auprès des sympathisants CFDT, CGT, Sud, FO

Au premier tour des élections cantonales, 64 % des personnes se déclarant proches d’un syndicat ont voté pour un candidat de gauche (PS, Divers gauche, Front de gauche et Écologistes), un choix qui atteint même 92 % parmi les proches de SUD-Solidaires. C’est le PS qui arrive largement en tête de ces votes (41 %, contre 32 % pour la moyenne nationale), suivi par le Front de Gauche (14 %, contre 9 % en moyenne) et les écologistes (9 %, le même score que la moyenne nationale).

Dans le détail, le PS fait ses meilleurs scores auprès des proches de la CFDT (51 %), suivis par ceux de SUD-Solidaires, de FO et de la CGT (respectivement 46 %, 45 % et 44 %). Son score est en revanche modeste auprès de la CFE-CGC (14 %). Autre constat : plus d’un tiers des personnes se déclarant proches de la CGT ou de SUD-Solidaires ont voté en faveur d’un candidat Front de gauche (respectivement 36 % et 37 %). C’est parmi les personnes proches de Force ouvrière que l’extrême gauche fait son meilleur score (3 %).

Quant aux écologistes, ils obtiennent leurs meilleurs résultats chez les sympathisants de la CFDT (11 %).

L’UMP plébiscitée par la CGC, le FN plutôt boudé, sauf par FO

Au premier tour des élections cantonales, 24 % des personnes se déclarant proches d’un syndicat ont voté pour un candidat de droite, contre 32 % en moyenne et 38 % des personnes ne se sentant proches d’aucun syndicat. Seules les personnes proches de la CFE-CGC (62 %) se sont majoritairement exprimées en faveur d’un candidat de l’UMP et de ses alliés.

Alors que deux représentants syndicaux (un de la CGT et un de FO) ont été suspendus ces derniers jours pour s’être présentés aux élections cantonales sous la bannière du Front national, et que Marine Le Pen a affiché sa volonté d’être présente au sein du champ syndical, à travers la création du Cercle national de défense des travailleurs syndiqués, on attendait avec intérêt les résultats du sondage concernant le vote FN auprès des proches des syndicats. Il atteint 9 %, un niveau bien plus faible qu’au niveau national (15 % au global et 21 % chez les personnes n’ayant cité aucun syndicat), et en baisse de deux points par rapport à celui relevé aux élections régionales, il y a un an, lors de notre précédent sondage (v. Bref social n° 15576 du 24 mars 2010). Notons toutefois que 15 % des sympathisants de Force ouvrière ont voté FN (contre 17 % en 2010). Les Français proches d’un syndicat n’apparaissent donc pas aujourd’hui comme un terrain particulièrement fertile pour le FN.

Liaisons Sociales Quotidien, 22/03/2011
© Tous droits réservés
http://www.wk-ce.fr/actualites/detail/37985/le-vote-aux-cantonales-selon-la-proximite-syndicale.html


28/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres