Le monde s'affranchit du dogme "Shoah" ?

Israel s'affranchit du Droit International...le monde s'affranchit du dogme "Shoah" ?

Après Dieudonné en France, il semblerait que le massacre des populations civiles orchestré par Israel en toute méprise des lois internationales, libère les paroles sur un sujet tabou jusque là.

Deux vidéos sur le sujet, un évèque Mgr Richard Williamson et Dieudonné :

Mgr Richard Williamson, l'un des quatre évêques intégristes dont l'excommunication aurait été levée par le pape BenoîtXVI, a mis en doute l'existence des chambres à gaz dans un entretien diffusé par la télévision suédoise. "Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (…) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz", a-t-il déclaré au cours de l'émission Uppdrag gransning (mission investigation), programme hebdomadaire de la télévision publique suédoise SVT.

De nationalité britannique, Mgr Williamson appartient à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, organisation catholique intégriste dont, selon des journaux italiens qui se fondent sur des indiscrétions au Vatican, Benoît XVI a décidé de lever l'excommunication. Âgé de 68 ans, il a été ordonné évêque par Mgr Marcel Lefebvre en 1988, provoquant son excommunication et celle des autres évêques "schismatiques". "Il y a certainement eu une grande exploitation [de ces faits]. L'Allemagne a payé des milliards et des milliards de Deutschemarks et à présent d'euros parce que les Allemands souffrent d'un complexe de culpabilité pour avoir gazé six millions de Juifs, mais je ne crois pas que six millions de Juifs aient été gazés", a-t-il encore dit, au cours de cet entre...


Mgr Richard Williamson et Dieudonné/Faurisson
- Watch the best video clips here


- Click here for more free videos

Jérusalem - Ehud Olmert a promis aux militaires qui ont participé à l'opération à Gaza qu'ils bénéficieraient de protection judiciaire en Israël et à l'étranger. Le premier ministre israélien s'inquiète des poursuites pour crimes de guerres.

Il a demandé au ministre de la justice de consulter les principaux juristes du pays afin de trouver « les réponses aux questions éventuelles » concernant les activités contestées de l'armée israélienne à Gaza entre le 27 décembre et le 18 janvier.

La censure militaire a déjà pris les devants. Elle a interdit la publication de l'identité des chefs des unités engagées dans l'offensive dans la bande de Gaza de crainte qu'ils soient identifiés et poursuivis lors de déplacement à l'étranger.

La presse israélienne a rapporté que l'armée avait conseillé à ses officiers supérieurs d'y réfléchir à deux fois avant de se déplacer en Europe. La ministre des affaires étrangères Tzipi Livni a invité le pays à se préparer à réfuter d'éventuelles accusations de crimes de guerre.

La cheffe de la diplomatie s'est dite « en paix » avec l'opération menée pendant 22 jours et qui a fait 1300 morts, dont quelque 700 civils, parmi les Palestiniens.

Amnesty International a estimé que l'usage « illégal, sans discernement et répété » de munitions au phosphore blanc dans des zones densément peuplées de Gaza constituait un « crime de guerre ».

Plusieurs responsable des Nations unies ont réclamé une enquête indépendante pour établir si l'Etat juif s'était rendu coupable de crimes de guerre, dont le bombardement d'écoles de l'UNRWA ou d'hôpitaux bondés de réfugiés civils.

SDA-ATS


//www.armees.com/Israel-s-inquiete-de-poursuites.html


Tsahal recrute en France :






26/01/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres