La Libye décide d¹ expulser deux millions d¹immigrants clandestins

dimanche 20 janvier 2008 El Watan
Malgré le discours « africain » de Kadhafi
La Libye décide d’expulser deux millions d’immigrants clandestins
http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=85088

  La décision de la Libye d’expulser ses deux millions d’immigrants
clandestins est contraire au droit international, une partie d’entre eux
risquant d’être soumis à la torture une fois rapatriés, a estimé
vendredi Amnesty International.

Tripoli a annoncé mercredi dernier avoir commencé à expulser tous ses
immigrés clandestins, originaires pour la plupart de pays africains
déshérités, avant qu’ils ne puissent tenter la périlleuse traversée vers
l’« Eldorado » européen. « Nous invitons les autorités libyennes à ne
pas mettre en œuvre ce qui semble être une décision hâtive qui
risquerait de bafouer les droits de, potentiellement, plusieurs
centaines de milliers de personnes, y compris des femmes et des enfants
», a souligné un responsable de l’ONG de défense des droits de la
personne, Philip Luther, dans un communiqué. Vendredi dernier, les
ministres des Affaires étrangères du Niger et du Mali ont regretté le
manque de concertation avec la Libye. Selon RSF, bon nombre des
personnes visées par cet arrêté sont des immigrants clandestins mais les
autorités semblent faire peu de différence entre les immigrants et les
demandeurs d’asile qui, tels que les Erythréens, fuient les persécutions
dans leur pays en raison de leurs opinions politiques. Il a fait état
d’allégations persistantes de torture et de mauvais traitements sur la
personne de clandestins en Libye et a invité les autorités à leur donner
des soins médicaux et la possibilité de contester leur détention devant
les tribunaux. Tripoli est l’objet de pressions intérieures pour
s’attaquer au problème des clandestins, accusés par les responsables et
l’opinion publique de répandre l’insécurité ainsi que des maladies et
d’occuper des emplois au détriment des jeunes chômeurs libyens. La Libye
est également sous pression de l’Italie, son voisin au-delà de la mer,
et des autres Etats de l’Union européenne pour endiguer le flot des
immigrés clandestins. Les responsables et les médias libyens évaluent à
deux millions ou plus le nombre de clandestins, pour la plupart issus de
pays de l’Afrique sub-saharienne. Les autorités libyennes ont reçu
l’ordre de détruire les logements et abris de fortune où se cachent la
plupart des clandestins à la périphérie de Tripoli et des autres grandes
villes du littoral méditerranéen.

R. I.


21/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres