La fin des syndicats ?

 

C'est une histoire sans fin, bientôt l'interdiction des syndicats, le retour de la loi le Chapellier ? Les temps changent, les Libéraux et les patrons exigent toujours de pouvoir exploiter sans entraves !!!

 

 

//fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Le_Chapelier

 

La Loi Le Chapelier, promulguée en France le 14 juin 1791, est une loi proscrivant les organisations ouvrières, notamment les corporations des métiers, mais également les rassemblements paysans et ouvriers ainsi que le compagnonnage.

Cette loi suit de très près le décret d'Allarde des 2 et 17 mars 1791, tant dans ses objectifs que par leur proximité historique. Elle interdit de fait les grèves et la constitution des syndicats au cours du siècle suivant, mais aussi certaines formes d'entreprises non lucratives comme les mutuelles. Elle ne visait ni les clubs patronaux, ni les trusts et ententes monopolistiques qui ne furent jamais inquiétés.

 

Ce qui ne change pas, c'est la nécéssité de Combattre !

 

Roberto

 De véritables entrepreneurs, en particulier ceux qui ont créé leur entreprise et embauché peu à peu tout le personnel, connaissent parfaitement le secret de l'harmonie sociale : la disparition des syndicats » , écrit Yvon Gattaz dans un article titré « La fin des syndicats est-elle souhaitable ? » publié dans le numéro d'été de la revue Commentaire . Le président du syndicat des entreprises de taille intermédiaire ASMEP-ETI dresse un constat sans concession du rôle des syndicats. « Les performances des entreprises sont inversement proportionnelles à leur taux de syndicalisation. L'élimination s'impose donc économiquement » , affirme le cofondateur du groupe Radiall.

Dénonçant l' « invraisemblable sanctification  » des syndicats, Yvon Gattaz prône l'abandon du dialogue social « trop organisé » pour le « dialogue humain, le dialogue personnalisé » . Il propose de limiter les sommets syndicats-patronat aux grands accords d'assurance collective et de privilégier le dialogue à la base, au niveau de l'entreprise.

Celui qui fut président du CNPF devenu le Medef estime que ce traitement de choc permettrait à la France de retrouver « non seulement une certaine harmonie sociale, mais des performances économiques plus étroitement liées qu'on ne le croit au climat social des entreprises. Les meilleures entreprises françaises ont montré l'exemple. Elles ont supprimé ou réduit l'action des syndicats mais elles l'ont remplacée obligatoirement par une intense politique humaine, individualisée, personnalisée, compréhensive, interactive, attentive aux besoins des salariés » .

Cette révolution culturelle signifie aussi la fin d'un certain patronat et d'un certain Medef. « Il est curieux que les présidents du Medef soient tous tombés dans le piège syndical, au point de réserver la presque exclusivité de leurs actions aux problèmes syndicaux, parfois éloignés des problèmes sociaux et tout à fait distincts des problèmes humains qui intéressent directement les salariés et les chefs d'entreprise » , observe Yvon Gattaz. Il souligne une nouvelle exception française puisque les organisations patronales comme les chambres de commerce aux États-Unis, le Confederation of British Industries au Royaume-Uni, la Cofindustria en Italie et le Keidanren au Japon « ne s'occupaient que d'économie » au début des années 1980.

Libéré de ces contraintes, le Medef pourrait alors entièrement s'intéresser à l'entreprise en consacrant ses forces à ses nombreux problèmes qui vont de la mondialisation à la recherche en passant par le financement ou le développement durable.

 « L'affaiblissement des syndicats est déjà bien avancé. La transformation du rôle du Medef sera adaptée à la disparition de ses interlocuteurs longtemps privilégiés » , conclut Yvon Gattaz, qui espère que ce double changement aura lieu dès 2020. Nul ne sait si cela sera le cas. Mais la fin des syndicats et d'un certain patronat mériterait d'être l'un des thèmes de la prochaine université d'été du Medef qui se déroule du 1au 3 septembre.

 

 

Tous droits réservés : Le Figaro Economie (matin)

 



09/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres