la Chine achète en solde !

Elle met à nouveau 50 milliards sur la table : brut contre dollar
Thomas Chaize

Six milliards... pour 50 milliards
La "news" du jour dans le monde du pétrole est que des compagnies pétrolières chinoises sont en pourparlers pour acheter six milliards de barils de pétrole au Nigéria pour 50 milliards de dollars dont une partie sont des champs off-shore inutilisés par des compagnies occidentales.

Pour vous donner un ordre de grandeur, six milliards de barils cela équivaut à la moitié des réserves de Total ou presque le double des réserves de pétrole de la compagnie italienne Eni.

Sécurisation des approvisionnements à tout va
Depuis le début de la crise, les compagnies pétrolières chinoises ont signé des contrats avec le Brésil (10 milliards de dollars), le Kazakhstan (10 milliards de dollars), l'Angola (1,3 milliard de dollars), l'Equateur (un milliard de dollars), l'Iran (4,7 milliards de dollars), le Tchad (0,9 milliard de dollars), la Russie (25 milliards de dollars), l'Argentine (17 milliards de dollars), Singapour, le Pérou et la Birmanie.

Graphique des approvisionnements pétroliers de la Chine

Elles ont aussi acheté deux compagnies pétrolières canadiennes (499 millions et 7,2 milliards de dollars) qui ont des actifs au Nigéria, Gabon, Irak, Libye, et pris des participations dans des grands projets, dans le gaz en Australie (41 milliards) et les sables bitumineux au Canada.

Un nouveau Rockefeller, puissance 10
Pendant que l'Europe et l'Amérique du Nord gardaient sous perfusion le secteur bancaire, la Chine achetait en solde tout ce qui était disponible en pétrole...

La Chine agit un peu comme Rockefeller au début du pétrole, quand les autres doutent, elle achète : "Croyez au pétrole, toute chute n'est pas une raison d'angoisse mais une occasion d'acheter" -- John Davison Rockefeller.

Une politique hautement cohérente
La Chine n'a pas que l'obsession du pétrole, elle achète aussi des mines de charbon, d'uranium et elle investit massivement dans les énergies renouvelables. La politique énergétique de la Chine est très, très cohérente.

Soutenue par deux moteurs puissants
Oui. La Chine agit ainsi pour subvenir aux besoins de sa future croissance et y trouve un moyen très pratique de convertir sa montagne de billets verts.

Mais si on regarde un peu plus loin, je pense que les Chinois agissent avec autant de cohérence et de détermination parce qu'ils sont convaincus de l'imminence du pic pétrolier...


16/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres