L'Eurabia est en marche, bien plus surement que l'Eurosibérie.

Petit(s) rappel(s) à tous ceux qui voudraient croire que l’Islam n’est pas un danger immédiat. Ils prêchent, donnent un espoir à ceux qui n’en ont plus (que la société de consommation à laissé de coté) et forment leurs cadres de demain (dans les mosquées, mais aussi sur différents fronts dans le monde). Et le moment venu, inéluctablement, ils fédèreront leurs semblables (dont les mini émeutes Françaises n’étaient qu’une mince tartine au menu des Européens asservis par leur confort).

 

Tandis que nous, Français et Européens, sommes divisés comme jamais…

Des initiatives naissent dans chaque région, chacun crée son site, son mouvement, son affiche, son autocollant. Que d’espoirs, et de désillusions à la clé, que d’énergies dépensées, s’il ne se lève pas rapidement une bannière fédératrice.

 

A quand des Etats Généraux, pour liguer, toutes nos énergies, et faire fie de nos orgueils particuliers, et de nos différences. Ne nous laissons plus diviser : Ils ne sont forts que de nos faiblesses. Rassemblés, avec un message fort, nous pourront alors peser à nouveau, et porter nos messages, comme nous l’avons déjà fait, directement auprès des plus humbles.

 

Constantinople a été perdue car nos ancêtres palabraient sur le sexe des anges nous rappelle l’Histoire.

 

Le regroupement familial n’est qu’une goute d’eau par rapport au projet de zone commerciale avec les pays du Sud (P.T.M. (pays tiers méditerranéens) que sont l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, Malte, l’Egypte, Chypre, Israël, le Liban, la Syrie et la Turquie) : Euromed la grande zone de prospérité partagée a un volet commercial et mais elle a aussi un discret (secret) volet migratoire, pour compenser la baisse de la natalité en Europe et dissoudre à jamais notre identité ethnique. Pour finir, enfin,  de massacrer les acquis sociaux et les salaires sur l’autel des profits et de la mondialisation.

 

 

Zeus aveugle celui dont il a voulu la perte…

 

L’Eurabia est en marche, bien plus surement que l’Eurosibérie.

 

Roberto.

 

Nb : Le Combat pour la Liberté et la Vérité peut passer par d’autres sujets que les Génocides ; il y a des sujets bien plus fédérateurs, et correspondant aux attentes actuelles des Français. L’opinion publique a ouvert les yeux, les langues se délient, il faut pousser pour que tout s’écroule… Pas les repousser avec des thèmes facilement exploitables par nos ennemis.

 

(trois extraits d’articles à suivre)

 

La troisième offensive de l’islam a commencé.

par Constance Rebat,
historienne,
collaboratrice d'Aventures et dossiers secrets de l'histoire (*).

article intégral : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=653


extraits :


Pour l’historienne Constance Rebat, le développement de l’immigration massive et la montée des revendications identitaires d’inspiration islamique sur le sol européen constituent, ni plus ni moins, la troisième grande offensive musulmane contre l’Occident.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont donné une forte valeur symbolique à l’affrontement qui oppose ponctuellement, mais régulièrement depuis le VIIe siècle, le monde musulman à l’Occident. Les récentes polémiques autour du voile et d’une laïcité qui n’avait jamais été remise en question depuis 1905 en sont la continuité en France.

Un rapport différent au passé et à l’Histoire

Des textes rédigés par des oulémas, les docteurs de la loi musulmane, prédisent que la France sera islamisée d’ici la fin du XXIe siècle. Pour les Occidentaux, il ne s’agit que de paroles en l’air, et les événements récents, affrontements violents ou politiques, ne sont pas à relier avec ceux du passé. Pour les musulmans, ce sont des épisodes, quelques batailles de plus dans la confrontation qui les opposent aux infidèles juifs et chrétiens depuis plus de treize siècles. Cette différence entre l’appréhension purement événementielle et celle qui s’inscrit dans la longue durée peut induire l’Occidental en erreur quant aux buts réels des islamistes. Pour eux, il n’y a pas de différence entre Charles Martel qui les repousse en 732, les Espagnols qui se soumettent à la même époque avant de les chasser en 1492, les croisés du Moyen Age, les colonisateurs du XIXe siècle ou les « judéo-croisés » occidentaux d’aujourd’hui. Le même combat continue avec des moyens et des frontières différentes. Mais il s’agit toujours de l’affrontement (ontologique et eschatologique) entre l’islam et les Autres, mécréants et infidèles tout juste bons à se soumettre et à recevoir le statut de dhimmi ou mourir.

Le schéma binaire des théologiens musulmans

Les théologiens musulmans voient le monde selon un schéma binaire, qu’ils symbolisent par des ”maisons” : la maison de la soumission à Allah et de la paix, le Dar al islam : un territoire à l’intérieur duquel la souveraineté et le pouvoir politique sont directement et exclusivement exercés par des musulmans. …Vient ensuite le Dar al harb, la maison de la guerre. Il s’agit de territoires non islamisés, avec lesquels les musulmans ne peuvent entretenir que des rapports violents du fait de la non « soumission » de ces peuples à la religion islamique. Les musulmans ont envisagé l’Europe médiévale et des temps modernes (XVIe – XVIIIe siècles) comme une zone de Dar al harb et l’ont régulièrement attaquée, essayant ou parvenant à l’occuper en certains lieux et certaines époques. On pense particulièrement aux Balkans, à la Hongrie ou à l’Espagne. Durant plusieurs siècles parfois, ces peuples ont du subir la loi musulmane dans toute sa rigueur, acceptant de se convertir ou de souffrir.
Au XIXe siècle, l’expansion occidentale manifestée par la colonisation d’une grande partie de la planète a muselé un islam déclinant. De manière caricaturale, il est possible de dire que, vécue comme une humiliation, cette présence européenne a toutefois permis aux islamistes de remobiliser leurs troupes et de redynamiser leur religion. Faisant feu de tout bois, ils ont accepté de cheminer momentanément avec le nationalisme arabe, le marxisme ou le capitalisme, profitant des divisions occidentales. La « ceinture verte », cette barrière d’Etats islamiques entourant l’ex-URSS au profit des Américains est révélatrice de cet état d’esprit. Oussama Ben Laden, la chose est connue, était un agent islamiste au service des Etats-Unis. Avant de se retourner de la manière que l’on sait, puisque, ainsi que le dit le Coran, « la parole donnée à un infidèle n’a pas de valeur ».

Quand l’immigration de masse change la donne

La décolonisation et la fin de la Guerre froide ont lentement modifié la vision de l’islam et une troisième maison s’est ajoutée. L’immigration constante de populations musulmanes vers l’ancien Dar al harb, la domination politique et économique quasi absolue de l’Occident dans le Dar al islam et l’obligation des territoires musulmans de prendre part aux relations internationales en tant que partenaires mineurs ont complexifié les données jusqu’alors assez simplistes des oulémas. D’où l’apparition, en désespoir de cause, du Dar al sulh, la maison du compromis. Dans la mesure ou le Dar al harb est trop puissant pour être soumis directement par la force ; ou dans le cas où le Dar al islam lui même est fortement dominé par les infidèles, les musulmans, ainsi que le prescrit une sourate du Coran, « embrassent la main qu’ils ne peuvent trancher ». …Depuis sa création par Mahomet au VIIe siècle, l’islam n’a jamais cessé de tenter de dominer les territoires non musulmans. Ainsi que l’explique l’islamologue René Marchand, la révélation coranique marque une coupure franche dans le temps : avant, un passé révolu, défini par l’ignorance. Ensuite commence une époque qui est encore en cours : le temps de l’islam. Contrairement aux Occidentaux qui découpent le temps en trois : passé, présent, futur ; le musulman ne voit que l’inaccompli ou l’accompli. Depuis le moyen âge, l’islam a lancé trois grandes offensives contre l’Occident. La première date de 711, la conquête de l’Espagne et l’échec contre les Francs ; la deuxième reprend vers 1500, quand les Turcs envahissent la Hongrie, mais sont arrêtés devant Vienne.

De l’axe Est-Ouest à l’axe Nord-Sud

L’islam ne se réveille véritablement qu’au milieu du XXe siècle. Lorsque s’écroule l’URSS, l’axe Est-Ouest opère un demi-tour et devient un axe nord-sud opposant les pays occidentalisés et de culture chrétienne aux pays musulmans, marquant d’une certaine façon, le début du XXIe siècle. L’immigration massive, les volontés communautaristes accompagnées de leurs multiples revendications identitaires, le développement d’un islam européen d’autant plus radical que nouveau et les manifestations régulières du terrorisme visant les intérêts ou les ressortissants occidentaux tendent à nous prouver quotidiennement, vers vingt heures, que la troisième offensive de l’islam a commencé. Ça se passe près de chez vous !

Cet article est paru initialement dans le bulletin mensuel "La Voix des Français" n° 61 de février 2004 et sur le site de l'association "Voix des Français" : vdfr95.com.

 

 

L’Europe : terre d’asile ou terre de jihad pour les Islamistes ?

 

article intégral :  http://www.chretiens-et-juifs.org/article.php?voir%5B%5D=732&voir%5B%5D=3728

 

 extraits :

 

En Europe et en territoire non-musulman en général, l’impératif islamique de fuir ou combattre le « pouvoir infidèle » s’exprime de manière différente, « l’orthodoxie » islamique proposant une doctrine géopolitique qui divise le monde en différentes zones ennemies : la « demeure de l’Islam » (dar-el-Islam) - l’ensemble des pays où domine l’islam - et la « demeure de la guerre » - (dar-el-Harb), le monde infidèle.  Dans le dar-el-Islam, les non-Musulmans sont « tolérés », moyennant le paiement d’un tribut et la soumission à la Charià, s’ils sont adeptes d’une religion abrahamique, juifs ou chrétiens. Quant au dar-el-Harb, il constitue un espace géopolitique et religieux foncièrement hostile, avec lequel seules des relations de guerre peuvent exister. Toutefois, le Coran prévoit une exception : la « demeure de l’Islam » peut contracter une trêve avec la « demeure de la guerre » si cette « trêve », due au principe de nécessité (darura), permet aux Musulmans, contraints de résider dans le dar al harb, d’y prêcher leur doctrine sans exiger en contrepartie le même droit de prédication non-musulmane en terre d’Islam. Mieux : les Islamistes peuvent s’exprimer plus librement en terre occidentale que dans leurs pays d’origine ! Cette situation intermédiaire est nommée « terre de la conciliation » (dar al Sulh ou dar al Ahd) ou « terre de la prédication » (dar al dawaà), en référence à l’impératif de prosélytisme. C’est ainsi qu’en Europe, les Islamistes et les garants de l’islam « orthodoxe », notamment le très médiatique Tariq Ramadan (basé à Fribourg et donnant des cours à Géneve…), actuellement leader incontesté de la mouvance des « frères » en Europe (représentée par l’UOIF en France) et petit-fils de Hassan al-Banna, confirment le caractère licite de la présence musulmane en Europe au titre du dar al daàwa.

 

De ce point de vue, l’Occident semble avoir, d’ores et déjà, intériorisé le principe de supériorité de l’Islam - phénomène que l’islamologue anglo-égyptienne Bat Yé’Or nomme la « dhimmitude » - en acceptant le marché de dupes en vertu duquel le prosélytisme d’Etats islamistes comme l’Arabie saoudite, qui fut à l’origine, en 1994, de la mosquée de Rome, la plus grande d’Europe), est officiellement consacré, par les Etats occidentaux, sans qu’une seule chapelle ne puisse être ouverte en contrepartie en Arabie... C’est  que, dans l’Islam classique, les relations pacifiques avec les territoires non-musulmans sont conditionnées par le respect de ce principe d’unilatéralité. ... C’est oublier que l’Islam doit toujours dominer et que l’allié infidèle doit se soumettre à ce principe, le Coran précisant : « Vous formez la meilleure communauté suscitée parmi les hommes ; vous ordonnez ce qui est convenable, vous interdisez ce qui est blâmable » ( III, 110).

 

 

Des musulmans s'opposent à la représentation d'une pièce de Voltaire

 

article intégral :  http://www.lefigaro.fr/societe/20051212.FIG0071.html

 

extraits :

 

LAÏCITÉ Des responsables religieux ont fait pression sur une mairie de l'Ain où l'oeuvre était jouée, la jugeant insultante pour l'islam.

Corinne Caillaud

[12 décembre 2005]

VOLTAIRE suscite toujours la polémique, même au coeur du pays de Gex, où il vécut les dix-huit dernières années de sa vie. C'est plus particulièrement la pièce Le Fanatisme ou Mahomet le prophète mise en scène par Hervé Loichemol et programmée jeudi dernier à Saint-Genis-Pouilly (Ain) qui a déclenché les foudres de plusieurs associations musulmanes locales et de représentants de la mosquée de Genève.

Dans des courriers adressés au maire de la commune, ces associations se sont déclarées opposées à la représentation. «Cette pièce est une attaque explicite contre les valeurs de paix de l'islam. Elle constitue une insulte envers toute la communauté musulmane du pays de Gex et est de nature à troubler l'ordre public», était-il indiqué. Des pressions du même ordre ont été adressées au Théâtre de Carouge, à Genève où la pièce était jouée samedi soir.

Afin de désamorcer la crise, une réunion avait été organisée en début de semaine à la sous-préfecture de Gex. Deux présidents d'associations musulmanes avaient fait le déplacement, accompagnés du porte-parole de la mosquée de Genève, Hafid Ouardiri, alors que ce dernier n'avait pas été convié à ce rendez-vous. ..J’ai donc refusé de me plier à la demande des associations et à celle de la mosquée de Genève qui semble avoir une influence importante sur les musulmans de notre région», poursuit l'édile radical socialiste.

La représentation a finalement eu lieu, alors que 30 à 40 personnes venaient de manifester devant le centre culturel. Au cours du spectacle, et malgré la quarantaine de gendarmes à pied d'oeuvre ce soir-là, un véhicule et des conteneurs à poubelle, ainsi que la porte d'entrée d'un collège ont été incendiés. Les interventions des pompiers qui se sont heurtées à des jets de pierres ont dû avoir lieu sous la protection des forces de l'ordre.

Au cours des émeutes urbaines du mois dernier, aucun incident n'avait été à déplorer à Saint-Genis-Pouilly.



07/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres