KOSOVO : l'avenir a pris racine dans le présent

Demain dimanche 17 février 2008 (14 h GMT, 15 h heure locale) sera une journée dont l’Europe devra se souvenir.

 

C’est en effet cette date qu’ont choisi les populations Albanophones du Kosovo pour déclarer unilatéralement leur indépendance.

 

Leur parlement se réunira en séance extraordinaire ce Dimanche matin. Pour finalement déclarer leur indépendance quelques heures plus tard.

 

Cette population est devenue majoritaire sur cette Terre Serbe : 90 % sur une population de 2 millions d’habitants (alors qu’en 1912 ils étaient encore 52 % de Serbes !). Etant désormais devenus majoritaires, les Albanais réclament la TERRE !!!

 

Les autorités de ce groupe d’Albanophones, sont soutenues dans leur démarche par les USA et 20 des 27 pays de l’Union Européenne.

 

Cette déclaration unilatérale va se faire alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU s’est prononcé contre le principe de partition « ethnique » (10 voix contre sur 15).

 

Cette déclaration interviendra quasiment 9 années (mars 1999) après l’agression des Etats-Unis/OTAN sur l’ex Yougoslavie.

 

 

 Elle va se faire, au mépris du vote des principaux intéressés, les Serbes (95 % sont contre la sécession/indépendance), et contre l’avis de l’autorité internationale ayant compétence sur le sujet : l’ONU. La Serbie n’ayant pas intégrée l’UE, elle n’a pas « compétence légale »  pour résoudre cette question.

 

On assiste donc à un coup de maitre en provenance des bureaux « obscures » qui dirigent la Maison Blanche (Le journal slovène "Dnevnik" nous a appris l'existence d'un document confidentiel de décembre 2007 remis à Washington par Daniel Fried, secrétaire d'Etat américain aux Affaires européennes, à Mitja Drobnic, directeur politique du ministère slovène des Affaires étrangères. Y figurent des consignes claires à l'intention de la présidence slovène de l'Union européenne. Il est demandé à la Slovénie de reconnaître l'indépendance du Kosovo et d'y maintenir l'ordre pro-albanais, contre la volonté des Serbes) (NDLR : la Slovénie est en charge, au moment des incidents, de la présidence de l’Union Européenne ; ce soutient « orienté » joue contre ceux qui le mettent en place).

 

-          le germe de la division est semé une fois de plus en Europe

-          l’Union Européenne inexistante politiquement sera encore plus affaiblie, car divisée, et ne s’en remettra pas

-          on éloigne, et pour longtemps, la Russie de ses frères Européens Continentaux

-          le germe de la sécession est semé et il fera des petits (Espagne : Catalogne, Pays Basque ; Belgique : Wallonie et Flandres, Ecosse ; dans l’ex Empire Soviétique, les cas seront aussi nombreux : Abkhazie, Ossétie du Sud et Transnistrie…) C’es la boite de Pandore qui s’ouvre !

-          l’opposition entre Orthodoxes et Musulmans sera aussi ravivée !

 

L’union Européenne, qui se met elle-même la corde autour du coup, promet 210 millions d’euros pour soutenir ce processus. Elle va aussi envoyer sur place une force de 2000 hommes, une mission de police et de justice : pour assurer que tout se passera bien.

 

CELA S’APPELLE DE LA DESINFORMATION : car en plus du déni de Justice et du Droit International, la disparition du peuple Serbe sur sa Terre du KOSOVO n’a jamais été aussi rapide qu’en la présence de l’OTAN :

 

« Il est tout aussi étonnant que sur mille églises et monastères de cette époque, deux cents aient subsisté en 1912, après 500 ans d'oppression turque, alors que 150 lieux de culte, sous la protection formelle de l'OTAN ont été détruits ces 5 dernières années, et que près de 300 000 serbes ont été chassés de leurs foyers. »

(Extrait d’un Article de Gille GALLIEZ paru dans "Terre et Peuple" la Revue N° 30 : http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lirarticle-84180-466544.html)

 

Les leçons à en tirer sont assez évidentes :

 

-          le droit national n’existe plus

-          le droit international n’existe pas

-          la Justice Internationale n’existe pas

-          le germe de la Division vient d’être définitivement insufflé à l’Europe

-         le principe d’autodétermination « ethnique » a été reconnu par Sarkozy pour la Terre du Kosovo, rien ne pourra plus l’arrêter désormais ? (NB : Qui a trahit, trahira)

 

La Serbie et la Russie ont tenu « secret » leur dispositif de réaction face à cette déclaration.


En ces instants pénibles, qui risquent de devenir douloureux, et probablement « mortels » pour nos frères de sang Serbes, ayez un moment de recueillement, en pensant aux instants qu’ils s’apprêtent à vivre.

 

Et rejoignez la manifestation prévue CONTRE l’indépendance du KOSOVO :

Nb deux lieux de Rendez vous sont communiqués pour ce Dimanche 15 H :

Cathédrale Notre Dame (1° information) et/ou place de la République (non confirmée, source « modificative » inconnue)

 

Roberto

 

D’autres articles sur la Serbie ici :

 
http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/articles-84180-169232.html

 

Sources :

 
http://www.collectif-kosovo.fr/

 
http://fr.rian.ru/           (agence de presse Russe)

 
http://fr.rian.ru/world/20080215/99361487.html

 
http://www.frontnational.com/communique_detail.php?id=1595

 
http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=64981&xtor=RSS-96

 

http://www.lefigaro.fr/international/2008/02/16/01003-20080216ARTFIG00408-l-ue-approuve-l-envoi-d-une-mission-au-kosovo.php



17/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres