Goldman Sachs mène l'attaque contre l'Europe et la Grèce

Lecture décalée des événements contre la Grèce et l'Europe…


Qui agit en sous main ? Aidé par les agences de notations, fidèles alliés du système mafieux ?


Dans les salles de bourses on prononce son nom mais avec Prudence, car on ne peut accuser sans preuve ; pourtant parfois les langues se délient : GOLDMAN SACHS jouerait sur les deux tableaux : d'un coté il aiderait l'état grec à vendre sa dette sur les marchés, et de l'autre ils manipulent les hedge Funds qui attaquent l'Euro, l'Europe et la Grèce pour commencer…

 

Extraits de presse et d'une émission radio qui dit très clairement les choses !

 

Et le consensus Médiacratique, aidé par les éternels spadassins que sont les agences de notations, appuient là ou ca fait mal, sur les faiblesses de l'Europe des Marchands, alors qu'il faudrait interdire les pratiques maffieuses de ces Banksters, et des Politiciens qu'ils entretiennent au Pouvoir partout dans le Monde (ou presque ) !!!

 

Les corrompus qui dirigent l'Europe ne cherchent pas à arrêter la spéculation en changeant les lois, ils ne font que payer… et se soumettent à leurs vrais maitres !

 

Roberto

 

Vidéo de 3 min 40


Goldman Sachs mène l'attaque contre l'Europe et la Grèce
envoyé par Resistance_Identitaire.




« Jean-Pierre Jouyet pense que des fonds spéculatifs sont à l'origine de ces attaques mais explique qu'il ne peut les nommer avec certitude, étant donné que ces marchés n'opèrent aucune centralisation des ordres, des volumes de transaction et des prix."Objectivement, c'est plus immoral qu'illégal, c'est un des problèmes et une des lacunes qu'il faudra combler dans les futures réunions du G20", a-t-il ajouté. »

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/02/10/speculation-contre-l-euro-jean-pierre-jouyet-accuse-les-hedge-funds_1303583_3214.html#xtor=AL-32280184

 

« Qui attaque la Grèce et l'Espagne ?

La finance veut-elle la peau des Etats de la zone euro ? …

Plus personne ne le conteste, la situation des finances publiques de la zone euro, y compris celle de la Grèce, ne justifie pas une telle panique des marchés financiers qui, désormais, jouent clairement l'éclatement de la zone euro. Selon nos informations, émanant à la fois d'autorités de marché et d'établissement financiers, une grande banque d'investissement américaine et deux très importants hedge funds seraient notamment derrière les attaques contre la Grèce, le Portugal et l'Espagne. Leur but ? Gagner un maximum d'argent en créant une panique qui leur permet d'exiger de la Grèce des taux d'intérêt de plus en plus élevés tout en spéculant. Pourquoi ne pas citer les noms ? Parce qu'il s'agit d'un faisceau de présomptions qu'un tribunal risque de juger insuffisant en cas de procès. Et comme le dit un opérateur de marché : «On ne joue pas avec ces gens-là.»

Comment gagner de l'argent avec la dette grecque ?

De mille façons. Grâce à la sophistication extrême des marchés financiers. D'abord, il faut savoir que la dette (c'est-à-dire les obligations d'Etat) est un produit financier comme un autre. Elle a un prix défini par une offre et une demande. Comme pour le baril de pétrole ou une action en Bourse. Or, doutant de la crédibilité de la Grèce à honorer sa dette, les opérateurs de marché exigent une prime de risque plus élevée (donc une hausse des prix).

À quoi jouent les agences de notation ?

Les voici de nouveau à l'œuvre. Elles sont trois - Standard & Poor's, Moody's, les deux anglo-saxonnes, et Fitch, la française - et elles distribuent des notes à la terre entière. Leur métier : évaluer la capacité des emprunteurs à rembourser leurs dettes. Aucun produit financier n'échappe à leur zèle : aussi bien les obligations émises par Danone, que les produits structurés montés par les banques, mais aussi les fonds levés par les Etats - comme demain la France avec son grand emprunt. Une bonne note, le AAA, et voilà l'investisseur rassuré. Une mauvaise note, B ou moins - chaque agence a son système -, ce sont les taux d'intérêts qui s'envolent et aussi l'addition. Et voilà qu'avec leurs alertes sur les dettes publiques, elles font vaciller les Etats… Elles ont tout de même un sacré «culot», commente un opérateur, ces agences qui ont construit la bombe des subprimes. »

http://www.liberation.fr/economie/0101617802-la-speculation-attaque-l-europe-par-le-sud

 

« Le spéculateur, voilà l'ennemi !

 

René Ricol, notre commissaire général à l'investissement, ex-médiateur du crédit, nous a gratifiés ce mardi d'une affirmation fort révélatrice à cet égard : « S'il n'y avait pas la spéculation », a-t-il dit, la question de la dette grecque serait réglée « gentiment » (sic). »

 

http://fortune.fdesouche.com/12381-attaques-contre-l%E2%80%99euro-a-qui-la-faute#more-12381

 

 

Goldman Sachs vend de la dette Grecque à la Chine

Roberto (On joue sur les deux tableaux : les Alliés de Circonstance la « Chimérique » (Chine / Amérique) plument les dindons Européens !)

 

« La Chine montre un vif intérêt pour des investissements en Grèce ces dernières années… pour dépenser les montagnes de dollars que lui permet d'obtenir son Alliance basée sur le Libéralisme Mondialisé

 

La banque américaine Goldman Sachs négocierait, pour le compte du gouvernement grec, avec la State Administration of Foreign Exchange (SAFE), qui gère les dépôts en change de la Chine, selon le journal. »

 

« Le matin le Financial Times rapportait les efforts d'Athènes de convaincre Pékin pour l'achat d'obligations à hauteur de 25 milliards d'Euro. La banque américaine Goldman Sachs négocierait, pour le compte du gouvernement grec, avec la State Administration of Foreign Exchange (SAFE), qui gère les dépôts en change de la Chine, selon le journal. »

 

 

http://www.info-grece.com/modules.php?name=News&file=article&sid=5097

 

 

Bref, comme toujours, prenons le temps de comprendre le dessous des cartes : Chine et Amérique entendent bien se partager le cadavre de la Putain « Europe », qui se vend à tous sans rien exiger en retour !

 

Roberto

 



13/02/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres