Faire l'Europe

« Je dis que les patries ne vivent plus pour nous, Européens, que comme des idées pures que nous ne pouvons plus prier que dans le ciel et non plus sur la terre. (…) Et dans cet esprit, notre tâche immédiate est de faire l’Europe. Il faut faire l’Europe parce qu’il faut respirer quand on ne veut pas mourir. (…) Entre Calais et Nice, j’étouffe : je voudrais m’allonger jusqu’à l’Oural. Mon cœur nourri de Goethe et de Dostoïevski filoute les douanes, trahit les drapeaux, se trompe de timbre-poste dans ses lettres d’amour. Je veux être grand et achever le monument européen pour la plus grande gloire du monde. Nous sommes 360 millions. »

Pierre Drieu La Rochelle (1893-1945)

 



02/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres