Démocratie Directe : Les OGM interdits pour cinq ans en Suisse

Les OGM interdits pour cinq ans en Suisse

 

LEMONDE.FR | 27.11.05 | 16h53  •  Mis à jour le 27.11.05 | 16h53

 

 

Les Suisses ont approuvé, dimanche 27 novembre, à une large majorité l'interdiction pendant cinq ans de l'utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l'agriculture, selon les résultats officiels du référendum national.

D'après le décompte des votes, 55,7% des votants au niveau national ont approuvé le moratoire, 44,3 % se sont prononcés contre, un vote qui a également été plébiscité par l'ensemble des cantons suisses, a rapporté l'agence de presse suisse ATS en citant des chiffres officiels.

 

Cette initiative émanait des écologistes, de groupes de gauche et d'associations d'agriculteurs et de consommateurs, qui estiment que les lois suisses actuelles sur les OGM sont insuffisantes.

Le moratoire proposé dans le texte du référendum devait entrer en vigueur s'il était approuvé non seulement par une majorité des électeurs au niveau national mais aussi dans une majorité des 23 cantons du pays.

Concrètement, au terme de ce vote, l'agriculteur suisse ne pourra ni cultiver des plantes génétiquement modifiées, ni élever des animaux transgéniques pendant cinq ans.

"NOUS N'EN VOULONS PAS DANS NOS CHAMPS"

"La population ne veut pas d'OMG dans ses assiettes, donc nous n'en voulons pas dans nos champs", a déclaré à la TSR Luc Barthassat, député du parti chrétien-démocrate et vigneron de profession.

"Nous demandons un peu de temps afin que les études en cours puissent être complétées pour avoir des résultats plus fiables concernant les conséquences" des OGM sur "l'environnement", a expliqué M. Barthassat.

Le gouvernement suisse a fait valoir que le texte soumis à référendum, rejeté par le parlement, aurait peu d'effets pratiques sur l'agriculture du pays, la recherche ou les importations étant déjà soumises à de sévères limitations.

La loi actuellement en vigueur interdit l'utilisation d'OGM pour les animaux de ferme et prévoit un long processus de tests avant l'autorisation de l'emploi de plantes génétiquement modifiées.

Pour l'instant, aucune demande d'utilisation d'OGM n'a été déposée en Suisse.

De leur côté, des industriels se sont prononcés contre un moratoire, estimant qu'il aurait des conséquences négatives pour les entreprises suisses de biotechnologies. Des scientifiques ont argué que le secteur des recherches sur les OGM se développerait hors du pays.

 

 

 



07/06/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres