Début 2011 à quoi pensent les Francais ?

Début 2011 à quoi pensent les Francais ?

 

A Marine Le Pen ou à Gollnisch ? À Vincent Reynouard ? À l’invasion ? À l’IVG ? À nos anciennes colonies ? À la place de l’Islam dans la société ? A la laïcité ?...

 

Non à rien de tout cela, ils essayent de survivre tous les jours, avec ce que le pouvoir leur impose, et ce qu’il leur laisse… Voir ci dessous.

 

Et pendant ce temps, tandis que le chômage de longue durée, et des séniors continue de grimper, Sarkozy continue de mettre en œuvre la politique de destruction de notre système social, en déclarant qu’il est pour un « socle de protection sociale universel".

 

Les gogos diront, mais c’est bien çà, il à l’âme sociale notre bon président !

 

Mais il faut lire entre les lignes : Sarko prône le schéma « social » de la Banque mondiale pour instaurer la gouvernance des financiers !

En se déclarant pour "un socle de protection sociale universel", Sarko prépare le retour de la capitalisation pour nos systèmes sociaux... et continue ainsi de servir la soupe aux financiers qui pillent le monde...

 

Il soutient le schéma préconisé par la Banque Mondiale, correspondant à celui « dit des 3 piliers : »

 

-          un régime public à minima à socle universel, (le minimum du minimum, comme chez les Anglos saxons)

-          un régime d’entreprise calqué sur les complémentaires AGIRC-ARRCO, (pas possible si on n’a pas de travail)

      -          et enfin un 3ème étage par capitalisation, individuel et facultatif (pas possible si on n’a pas les revenus)

 

Voilà ce que permets la crise, elle permet au rouleau compresseur de continuer à avancer !

 

http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lire-article-84180-2108815-sarkozy___la_france_pour__un_socle_de_protection_s.html

 

 

Par de belles déclarations au ton social, il est en train de légitimer la destruction de notre système, qui, il est vrai alimente à plein l’immigration.

 

Mais il ne faut pas oublier, que ce système devrait servir aux Français et aux Européens, dont certains crèvent la gueule ouverte, tous les jours, regardez autour de vous ! Et ils ne comprennent pas ce qui leur arrive, ils n’ont plus d’espoir !

 

Continuons de parler de ce qui nous fait plaisir, ou élaborons une réelle stratégie pour nous faire entendre de nos concitoyens, mais une chose est sure, notre avenir dépend de nous …

 

Roberto

 

 

Le chômage, première préoccupation des Français

Le chômage est la première priorité des Français selon un sondage Harris Interactive pour RTL publié dimanche 2 janvier. 81 % d'entre eux estiment ainsi que ce dossier devrait être traité prioritairement, devant le système social (73 %) et le pouvoir d'achat (68 %), et loin devant l'insécurité (49 %) qui n'arrive qu'en 7e position.

 

 

La croissance économique (58 %), les inégalités sociales (56 %), les déficits publics (54 %) devancent également l'insécurité, alors que la dépendance des personnes âgées (44 %) et l'environnement (33 %) font moins partie de leurs préoccupations immédiates.

 

Les sympathisants de droite mettent surtout l'accent sur la croissance économique (70 %), les déficits publics (66 %) et l'insécurité (60 %) alors que les sympathisants de gauche insistent davantage sur les dossiers plus sociaux : l'emploi (89 %), le système social (84 %), les inégalités sociales (79 %) ou encore la dépendance (49 %).

 

 BILAN NÉGATIF DE 2010


Les sympathisants écologistes font logiquement de l'environnement un dossier prioritaire (65 %) mais seulement en 5e position. Globalement, 53 % des Français se disent optimistes pour l'année 2011 en ce qui concerne leur situation personnelle (contre 60 % en 2010), soit un fléchissement de sept points. Les femmes, qui étaient très optimistes l'an dernier (64 % contre 55 % d'hommes) le sont moins cette année, à égalité avec les hommes (53 %).

S'agissant du bilan de l'année 2010, les Français le jugent de manière sensiblement égale, négatif pour 51 % d'entre eux, et même très négatif pour 12 % (+ 3 points), et positif pour 49 % d'entre eux (-2 points). Les jugements positifs décroissent logiquement avec l'âge, mais la plus forte baisse (-8 pts) affecte les 15-24 ans qui ne sont plus 58 % à être positifs contre 66 % en 2009.

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/01/02/le-chomage-premiere-preoccupation-des-francais_1460182_823448.html



26/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres