Crise : L'Europe pire que les USA ?

L'Amérique semble avoir réussie à calmer la Crise chez elle, mais depuis son extension à l'Europe, la crise connait un fort regain…

Malgré une action concertée des 9 principales banques Centrales Mondiales, pour baisser leurs taux d'intérêts (loyer de l'argent emprunté), et envoyer un signal que l'économie réelle doit reprendre le dessus,  les cours de toutes les Bourses Mondiales, US, Europe, Asie et même celles du Moyen Orient ont baissé fortement aujourd'hui !

 

La contagion à l'économie Réelle se profile nettement pour les personnes avisées, et cette anticipation par les gens du milieu se voit dans les résultats des Bourses qui anticipent la baisse prévisible d'activité qui conduira d'abord à une Récession (Une récession économique est une diminution passagère de la production) , puis à une Dépression durable (En économie, une dépression est une forme grave de crise économique. Elle consiste en une diminution importante et durable de la production et de la consommation, par opposition à une récession, qui n'est qu'une phase passagère du cycle économique.)

 

Toutes les Bourses Mondiales fonctionnent par l'annonce des résultats trimestriels des Grandes entreprises cotées ; ceux de Septembre (troisième trimestre) arrivent, et les anticipations de pertes de résultat ou d'activité commencent à passer dans les comptes. Si ces entreprises anticipent des baisses d'activité et de profit, ce n'est pas pour rienCertains annoncent déjà un chômage de 15  à 20 % en Europe d'ici quelques mois (2009-2010)

 

Pour pallier à la crise financière, la France de Sarko, a annoncé (Bla Bla orchestré et rassurant) que personne ne perdrait rien (garantie bancaire de 70 000 € par déposant/compte : http://www.garantiedesdepots.fr/spip/article.php3?id_article=6            ). Ils garantissent ainsi l'activité des voleurs, les BANKSTERS à coup de centaines de Milliards, mais réduisent les dépenses de Santé car il n'y a plus d'argent dans les caisses… Etonnant non !!! Ils nationalisent les pertes quand tout va mal, tandis que les profits étaient privatisés quand tout allait bien

 

Mais la NON UNION POLITIQUE des Pays Européens, les faits se concurrencer (L'Irlande avait annoncé la garantie de deux fois son PIB, faisant hurler l'Angleterre donc les comptes bancaires risquaient de se vider en direction de l'Irlande ; l'Allemagne avait critiqué cette décision de l'Irlande, avant d'être touchée elle aussi…Madame Merkel a repris cette mesure mais l'a amplifiée a ensuite fait mieux : GARANTIE ILLIMITEE !!! Résultat des courses, les fonds vont aller en Allemagne… Exit les règles de concurrence dictées par l'Union Européenne, dans la crise il faut SURVIVRE, tant pis pour le voisin !!!

Ce DUMPING Bancaire est MORTEL pour l'Europe !  Et c'est peut être un des objectifs à atteindre, car à part l'Euro, quelle monnaie pourrait remplacer le Dollar sur la scène Mondiale ???

 

Par contre la question qui se pose désormais, et dont vont dépendre les années à venir pour l'activité et l'emploi, est le financement de l'activité de ceux qui font tourner l'économie réelle, à savoir les entreprises. En France Sarko and Co vont prendre dans les sommes colossales recueillies grâce au Livret A / Codevi / LEP (125 Milliards d'Euro). Un livret A qui a été augmenté à 4 % en Aout 2008 (hasard ou préméditation ?). Il n'en demeure pas moins que l'Etat va prendre directement sur l'épargne des Français (20 MDS €) pour prêter aux entreprises à la veille qu'une récession certaine et annoncée. Ils font ainsi courir aux petits épargnants de gros risques !!!

 

Bref la certitude d'un chaos à court/moyen terme se met inéluctablement en place.

 

Plus rien n'est sous contrôle, et cela se voit de plus en plus. Les médias sont incités à parler d'autre chose, et tout ce qui peu détourner l'attention de la Populace est le bienvenu !!!   Maintenir la Confiance (la Crédulité à l'état brut) est la règle N°1 !!!

 

Pour l'instant l'Or ne prend que 5 à 10 % de hausse chaque jour (ce qui reste important quand même, il n'est pas trop tard pour diversifier votre épargne !!!), ce qui veut dire que la Grande Panique n'a pas encore commencé, bien que la pièce de 20 US $ a grimpé de 25 % en une seule journée.

 

N'oubliez pas, ne les écoutez pas et regardez le seul Baromètre encore fiable : le cours de l'OR

 

Roberto

 

Articles pour creuser ci-dessous…

Cours de l'or indicatifs au 08/10/2008 

Pièce

Cours

Variation

Précédent

Lingot d'or

22 300,00 €

2,53%

21 750,00€

Krugerrand

810,00 €

10,96%

730,00€

20 F Napoleon

157,00 €

4,67%

150,00€

20 F Suisse

144,50 €

4,71%

138,00€

20 F Union Latine

135,00 €

1,46%

137,00€

20 $ US

980,00 €

25,64%

780,00€

10 $ US

560,00 €

3,90%

539,00€

Souverain

165,00 €

2,37%

169,00€

50 Pesos

950,00 €

11,76%

850,00€

10 Florins

155,00 €

8,39%

143,00€

http://www.cdt.fr/cotation-or-quotidien.html

 

Les banques centrales abaissent brutalement leur taux pour enrayer la chute des Bourses

Après une chute de plus de 8% en début de matinée, le CAC 40 limite ses pertes à la suite d'une action concertée des banques centrales qui ont abaissé d'un demi-point leur taux directeur.

La BCE a elle aussi baissé ses taux ce mercredi.

La BCE a elle aussi abaissé ses taux ce mercredi.

La Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne (BCE) et plusieurs autres grandes banques centrales ont annoncé mercredi sur le coup de 13 heures une baisse d'un demi-point de leurs taux d'intérêt (sauf pour la Suisse où la réduction est de 0,25 point).  Cette décision a été coordonnée par la Fed et la BCE avec la Banque d'Angleterre et les instituts d'émission suisse, canadien et suédois. La Banque du Japon (BoJ) a annoncé qu'elle soutenait le mouvement concerté de baisse des taux par les banques centrales mais qu'elle ne pouvait pas s'y associer car son taux directeur est déjà à 0,50%. La Banque centrale de Chine a annoncé également une baisse des taux d'intérêt sur les prêts à un an de 27 points de base à partir de jeudi, la deuxième en un mois. Mardi, l'Australie avait déjà frappé un fort coup en diminuant d'un point ses taux. (Retrouvez le communiqué de la Réserve fédérale sur cette annonce)

L'action est sans précédent par son ampleur. La dernière action similaire avait vu en septembre 2001 la BCE et la Fed baisser leurs taux de concert, avant d'être suivies par leurs grandes homologues, pour contenir la panique suscitée par les attentats contre New York.

Le principal taux d'intérêt américain est ainsi ramené à 1,5%, celui de la BCE à 3,75%. En Grande-Bretagne il ressort à 4,5% et en Suède à 4,25%.

Nicolas Sarkozy a assuré mercredi à Evian que "seule l'action coordonnée des banques centrales et des gouvernerments permettra d'enrayer le risque systémique", face à une "tempête financière sans précédent". En cause, "la récente intensification de la crise financière", selon le communiqué publié par la BCE. La crise a "augmenté les risques pour la croissance et a diminué les risques à la hausse pour la stabilité des prix".  Dans son communiqué, la BCE, toujours soucieuse d'inflation, a toutefois pris soin de préciser qu'il "restait impératif d'éviter les effets de second tour", soit les risques d'une spirale inflationniste provoquée notamment par des augmentations de salaires. 

 

Cette annonce a provoqué une remontée immédiate des grandes places boursières. A Paris, l'indice CAC 40, qui perdait plus de 4% juste avant, est repassé dans le vert en quelques minutes. Ailleurs, l'annonce a également  provoqué un soupir de soulagement sur les Bourses mondiales, en pleine déroute depuis lundi et qui sont immédiatement remontées. A Francfort, le Dax a réduit considérablement ses pertes tandis qu'à Londres le Footsie était presque à l'équilibre. Mais ces remontées ont été de courte durée. Vers 15 heures, le CAC 40 est reparti nettement dans le rouge, en recul de plus de 3% malgré des futurs américains orientés plutôt à la hausse.

 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20081008trib000181610/les-banques-centrales-abaissent-brutalement-leur-taux-pour-enrayer-la-chute-des-bourses--.html

 

 

Les banques centrales baissent leur taux directeur

NOUVELOBS.COM | 08.10.2008 | 16:14

 

La Banque centrale européenne a décidé d'abaisser son principal taux directeur à 3,75% contre 4,25% jusque là, dans le cadre d'une action commune des grandes banques centrales.

Jean-Claude Trichet, président de la BCE (Reuters)

Jean-Claude Trichet, président de la BCE (Reuters)

Plusieurs banques centrales mondiales, parmi elles la Fed américaine et le Banque centrale européenne (BCE), ont annoncé, mercredi 8 octobre, une baisse de leurs taux directeurs, sur fond d'intensification de la crise financière.
La Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'abaisser son principal taux directeur à 3,75%, contre 4,25% jusque là. En cause, "la récente intensification de la crise financière", selon le communiqué publié par la BCE. La crise a "augmenté les risques pour la croissance et a diminué les risques à la hausse pour la stabilité des prix".
Dans son communiqué, la BCE, toujours soucieuse d'inflation, a toutefois pris soin de préciser qu'il "restait impératif d'éviter les effets de second tour", soit les risques d'une spirale inflationniste provoquée notamment par des augmentations de salaires.
La BCE avait remonté son principal taux directeur début juillet, d'un quart de point et l'avait laissé inchangé depuis.

La Fed revoit ses taux

La Réserve fédérale américaine a annoncé une baisse de son taux directeur d'un demi point, à 1,5%, en raison de "signes de faiblesse de l'activité économique et d'une réduction des pressions inflationnistes".
Le taux directeur de la Fed était de 2% depuis avril.
Cette baisse est intervenue simultanément avec une baisse des taux de plusieurs banques centrales, dont la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre, et la Banque centrale du Canada, alors que les marchés financiers de la planète, inquiets de l'impact de la crise financière, poursuivent leur dégringolade.
La banque centrale américaine a simultanément abaissé d'un demi-point son taux d'escompte, qui sert à des opérations de refinancement exceptionnel et est ramené à 1,75%.
Dans un communiqué, la Fed a indiqué que les banques centrales avaient mené des "consultations étroites continues" au cours de la crise financière actuelle et "collaboré à des mesures conjointes sans précédent comme l'approvisionnement en liquidités pour réduire la tension sur les marchés financiers".
"La Banque du Japon exprime un fort soutien pour ces actions", a ajouté la Fed.

La Banque d'Angleterre face à l'urgence

La Banque d'Angleterre (Bank of England, BoE) a annoncé mercredi vers 11h00 GMT qu'elle procédait à une baisse de son taux directeur d'un demi-point à 4,5%, dans le cadre d'une action commune des grandes banques centrales en réponse à la crise financière.
La BoE a pris cette décision d'urgence face à la crise financière. Elle avait entamé mercredi sa réunion de politique monétaire mensuelle, qui dure habituellement deux jours, et à l'issue de laquelle elle rend sa décision sur l'évolution de son taux directeur.
Une baisse d'un demi ou d'un quart de point de pourcentage était largement anticipée par des marchés inquiets de l'étranglement du crédit, malgré les injections quotidiennes des banques centrales, et de la crise bancaire qui sévit de façon particulièrement sévère au Royaume-Uni.

La Suisse suit l'action concertée

La Banque nationale suisse (BNS, banque centrale) a décidé d'abaisser, de manière inattendue, d'un quart de point son taux directeur dans le cadre d'une action concertée avec d'autres banques centrales dans le monde, a-t-elle annoncé mercredi.
La marge de fluctuation de son taux de référence, le libor à trois mois, passe ainsi à 2%-3%, contre précédemment 2,25%-3,25%, a précisé l'institut d'émission helvétique.
Cette baisse inattendue a été menée dans le cadre d'une action concertée avec la Banque du Canada, la Banque d'Angleterre, la Banque centrale européenne, la Réserve fédérale américaine, la Banque de Suède, la Banque du Japon ayant "exprimé son ferme soutien à ces actions de politique monétaire", a souligné la BNS.

La Chine et le Japon suivent

La Banque centrale de Chine a annoncé une baisse des taux d'intérêt sur les prêts à un an de 27 points de base à partir de jeudi, la deuxième en un mois, dans un communiqué publié sur son site internet.
Une baisse équivalent sur les taux d'intérêt pour les dépôts à un an a également été décidée.
L'institution a par ailleurs annoncé une baisse du taux de réserves obligatoires des banques d'un demi-point de pourcentage à partir du 15 octobre.
La Banque du Japon (BoJ) a annoncé qu'elle soutenait le mouvement concerté de baisse des taux par les banques centrales mais qu'elle ne s'y associait pas car son taux directeur est déjà à 0,50% depuis février 2007.
La BoJ dit "espérer que cette action va contribuer à assurer une stabilisation du sytème financier et des économies".

 



08/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres